Communiqués

Nous travaillons fort afin de mettre en ligne la version en français de cette page. Vous pourrez la lire bientôt. Veuillez nous excuser pour le délai.

Le minimalisme est-il la réponse à vos difficultés financières?

23 mai 2017

Les Organisateurs professionnels du Canada (OPC) affirment que le minimalisme est devenu une réalité économique.

Après des dizaines d’années de travail avec des Canadiens de partout au pays, les Organisateurs professionnels du Canada (OPC) ont constaté en 2017 une hausse de la présence du minimalisme, un terme à la mode qui est rapidement devenu incontournable. Selon les OPC, l’idée de ne se contenter que du strict minimum et d’éviter de se laisser tenter par la consommation n’est plus un choix de vie; c’est dorénavant l’unique moyen d’atteindre la stabilité financière dans le marché actuel. Comme le coût de la vie est loin d’être abordable pour plusieurs, le désencombrement extrême est maintenant la norme.

« Le minimalisme et l’argent ont bien plus en commun qu’on pourrait le croire », affirme Marie Potter, directrice du marketing pour les Organisateurs professionnels du Canada. « Nous avons vu des clients adopter une forme de minimalisme comme mécanisme d’adaptation au stress et aux problèmes financiers – une façon de réévaluer ce qui compte réellement dans la vie et de revenir à l’essentiel. »

Mme Potter mentionne que nous gagnons plus lorsque nous nous débarrassons de notre espace ou de nos possessions inutiles; plus de temps pour profiter de la vie, plus d’argent pour faire nos paiements et plus de joie. Cette tendance encourage les gens à vivre selon leurs moyens et à accumuler le moins de choses possibles. Selon elle, si vous n’avez pas le temps de les utiliser, rien ne sert de les avoir.

La stratégie des organisateurs OPC se déroule en deux temps. D’abord, ils aident leurs clients à déterminer quels éléments sont indispensables, leur donnant souvent des suggestions pour recycler, vendre ou donner ce dont ils n’ont pas besoin. Par la suite, ils organisent l’essentiel sur le plan financier. Les OPC affirment qu’il n’est pas nécessaire d’arrêter complètement de consommer; cette consommation ne doit toutefois en aucun cas entraîner un surmenage ou un endettement.

« Cette technique n’est pas synonyme de désencombrement », déclare Mme Potter. « Le désencombrement consiste à se départir d’une surabondance de choses. Le minimalisme, quant à lui, vise à ne conserver que ce qui est nécessaire pour vivre et à se débarrasser du reste. Si cela signifie de se départir d’un cellulaire, d’une télévision ou d’un ordinateur portable, qu’il en soit ainsi ».

Bien que cette pratique ne soit pas encore chose commune, elle commence à gagner du terrain. Et à en croire Mme Potter, ce n’est pas près de s’arrêter.

Pour trouver un organisateur professionnel près de chez vous, visitez le www.organizersincanada.com.

À propos des OPC

Organisateurs professionnels au Canada (OPC) est une association nationale enregistrée sans but lucratif qui offre des formations, des outils de développement d’entreprises et un code de déontologie pour tous les types d’organisateurs à travers le Canada. Représentant actuellement plus de 500 organisateurs professionnels dans plus de 14 divisions à travers le pays, OPC a comme mission de fournir un environnement de soutien pour ses membres organisateurs afin qu’ils puissent apprendre, partager des idées, faire du réseautage et échanger des ressources. OPC s’efforce également d’informer le public sur le secteur de l’organisation et les avantages de travailler de pair avec un membre de l’association.

Pour déterminer une date de rencontre avec un représentant d’Organisateurs professionnels au Canada (OPC), veuillez contacter :

Maria-Teresa Andreacchi
MariaTeresa@onqcommunications.ca
416-572-4444
Tanya Dodaro
Tanya@onqcommunications.ca
416-725-8020